Notre histoire de recherche sur les composites autoréparants commence il y a 12 ans au sein du Laboratoire de mise en œuvre des composites avancés (LPAC) à l’EPFL à Lausanne. Après toutes ces années de recherches approfondies dans l’enceinte de ce laboratoire, cette technologie a été poussée plus loin, donnant naissance à CompPair. Nous sommes maintenant capables de proposer la première solution bio-inspirée de réparation in-situ afin d’étendre la durée de vie des structures composites.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.